créer | pseudo  mot de passe  |  
 
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Les Annexes de Bulledair
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure BulleGalerie

par Wayne


par IG85
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques

par Cellophane


par corriveau
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

© Denoël

complétez cette fiche
Give Peace a Chance - Londres 1963-75
ScénarioTruong Marcelino
DessinTruong Marcelino
Année2015
EditeurDenoël
SérieMarcelino Truong, tome 2
autres tomes1 | 2
Bullenote [détail]

 

1 avis

rohagus
Give peace a chance fait suite à l'album Une si jolie petite guerre : Saïgon 1961-63. Nous y découvrons les années suivantes de la jeunesse de l'auteur dans ce nouveau récit autobiographique. Mais là où le premier livre focalisait son attention sur le Vietnam en guerre et la façon dont des enfants vivaient leur jeunesse dans ce cadre, celui-ci parle bien davantage de la vie quotidienne des héros dans leur pré-adolescence puis adolescence à Londres, et ne garde qu'en trame de fond bien plus distante la situation au Vietnam et la guerre qui dura jusqu'en 1975.

C'est donc avant tout à l'ambiance des sixties à Londres et à comment des enfants franco-vietnamiens vont s'intégrer à cet univers que s'intéresse le récit. En parallèle, les troubles maniaco-dépressifs de leur mère vont s'accentuer et entraîner des réactions de rejet parfois viscéral de la part des enfants en pleine adolescence. Récit plus intimiste et chronique familiale composent donc cet album.
Mais il comporte tout de même encore une bonne part d'informations sur comment se déroulait pendant ce temps-là la guerre au Vietnam, avec une critique de la façon dont les Etats-Unis menaient leurs actions et en même temps une profonde dénonciation des exactions des Viet-Congs et de l'aveuglement des populations occidentales branchées, hippies et autres gauchistes, qui soutenaient la cause des communistes sans savoir de quoi il retournait sur le terrain. C'est bien d'avoir ici un avis équilibré qui sort des sentiers balisés, ni pro-communistes ni pro-USA. Et c'est intéressant de voir les jeunes de la famille Truong se retrouver en porte à faux à Londres puis à Paris quand on leur parle Flower Power, Give Peace a chance et US Go Home et qu'ils se font traiter de réactionnaires parce qu'ils ne soutiennent pas les Viet-Congs.

Le fond familial de cet album est un peu moins original que le cadre géo-historique d'Une si jolie petite guerre, mais la narration est ici un peu plus maîtrisée, rythmée et prenante. Le dessin est toujours sympathique, avec une ligne claire et élégante encore à mi-chemin entre celles de Loustal et Juillard à mes yeux.
On sort de cet album comme d'une bonne lecture, en ayant une vision plus claire du conflit vietnamien et de comment des jeunes Franco-Vietnamiens ont pu grandir en Europe en mêlant cet héritage natal à la difficulté de devoir gérer une mère bipolaire.
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin