créer | pseudo  mot de passe  |  
 
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Pilote
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure BulleGalerie

par Wayne


par IG85
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques

par rohagus


par rohagus
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

© Casterman

complétez cette fiche
Tabou
ScénarioZentner Jorge
DessinPellejero Ruben
Année1999
EditeurCasterman
SérieOne-shot !
Bullenote [détail]

Soudain, la ville devient la scène d’une série d’assassinats : d’honnêtes citoyens tuent, sans motif apparent, d’autres honnêtes citoyens. Le Mal se promène-t-il dans la ville ? Le Mal sème-t-il des indices déconcertants pour dissimuler ses vraies raisons ? Le Mal sème-t-il des indices déconcertants pour dissimuler son absence de raisons ? L’inspecteur Rivière dirige l’enquête. C’est un bon policier, mais... Sera-t-il capable de dévoiler le mystère qui se cache derrière ces assassinats ? Suivons les pas de cette jeune femme, la serveuse du Tabou : elle ressemble tellement à la magicienne qui travaillait au Morocco ! Est-ce la même personne ? Aurait-elle perdu ses pouvoirs de magicienne ? Dans cette histoire, c’est au lecteur de répondre aux questions. Celui qui parviendra à répondre correctement recevra comme récompense, peut-être une belle cravate. Comme l’inspecteur Rivière, hélas.

 

2 avis

vacom
Attention chef d'oeuvre! Il s'agit certainement du meilleur one-shot qui m'aie été donné de lire.

Le dessin de Pellejero est encore plus somptueux en noir et blanc et gagne encore en puissance par rapport à Un peu de fumée bleue, par exemple. L'utilisation du gris pour les flash-backs est elle aussi des plus réussies.

Le scénario de Zentner est une petite merveille de policier fantastique, de suspense, d'originalité, d'inventivité,...
On se laisse facilement entrainer dans cet album à l'ambiance sombre et d'une esthétique rarement égalée.

Vous l'aurez compris, c'est un véritable coup de foudre que je vous invite à partager sans plus attendre!
CoeurDePat
Le dessin de cet album comporte d’indéniables qualités : le trait de Pellejero, épais et rond, est très plaisant à contempler, malgré un aspect un peu bizarre lorsqu’il dessine des visages en gros plan. L’usage de trois couleurs (noir et blanc, mais aussi gris) est très estéthique et confère à cet album un cachet intéressant, permettant de surcroît de personnaliser chacun des fils narratifs.
L’histoire quant à elle commence par intriguer énormément. Le début est en effet très peu explicite : on a l’impression de lire des histoires complètement distinctes. Mais les fils se rassemblent peu à peu, pour former un tout cohérent. Le découpage temporel me laisse rêveur, il mêle en effet allègrement passé et présent et ce n’est que vers la fin de l’album que l’on peut reconstituer précisément la chronologie.
Soyons clairs : l’intérêt de «Tabou» réside en grande partie dans sa présentation atypique, car le scénario global n’est réellement pas original. De plus certains éléments semblent n’être exploités qu’en partie, ce qui donne une impression globale de «chapitre d’une histoire plus grande» -- ce qui n’est pas un défaut en soit ! La conclusion, à l’image du scénario, n’est pas du tout originale, mais néanmoins élégante.
A découvrir si vous en avez l’occasion.
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin