créer | pseudo  mot de passe  |  
 
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Mes étoiles
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure BulleGalerie

par Wayne


par IG85
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques

par Cellophane


par Coacho
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure MonoChat
Hagelberg ? Altier ? Barbant ?
Mr_Switch
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

Ni news, ni potins, ni infos ni même scoop...

Bandes Dessinées : auteurs, séries, et toutes ces sortes de choses... ]


retour forum
Pages : 1 - 2 - 3 - 4 - 5

lanjingling, 05.12.2018 à 0:51370646
En face (j'y ai aussi mis ce jeu), tout a été trouvé très vite, il faut dire qu'ils sont plus classicophiles et tintinophiles qu'ici.
Sur Hergé-De Moor, je me range à la subtile analyse de Pierre.

Anoeta: Le dessin de Tibet est d'une grande maitrise, comparé à celui de Graton :)

Anoeta, 04.12.2018 à 23:57370645
La case 9, c'est une blague que le reflet soit très différent du personnage ou c'est juste un dessin très mal foutu ? J'ai un doute...

Pierre, 04.12.2018 à 21:51370644
Mael :
Pierre :
La 3 c'est du Raymond Redding, sans hésitation.La 4 c'est probablement Hergé (en tout cas, la calligraphie dans la bulle est la sienne), je ne vois l'intérêt qu'il y aurait eut à déléguer un si petit travail à De Moor.

Parcequ'il lui déléguait tout (ou à son studio, et particulièrement les petites boulots annexes de ce genre) ?


Je pense justement que ce genre de trucs l'amusait encore, à cette époque-là (fin années 50 ?) quand il était dépressif. Et puis, si ç'avait été du De Moor, le contenu de la bulle aurait été écrit dans la typo "officielle" Hergé, et non avec cette calligraphie relâchée si caractéristique.

Mael, 04.12.2018 à 21:46370643
Pierre :
La 3 c'est du Raymond Redding, sans hésitation.La 4 c'est probablement Hergé (en tout cas, la calligraphie dans la bulle est la sienne), je ne vois l'intérêt qu'il y aurait eut à déléguer un si petit travail à De Moor.

Parcequ'il lui déléguait tout (ou à son studio, et particulièrement les petites boulots annexes de ce genre) ?

Pierre, 04.12.2018 à 21:08370642
La 8, Funcken ? Difficile de distinguer toute cette flopée de mauvais dessinateurs réalistes ...

Pierre, 04.12.2018 à 21:04370641
La 5 c'est Jacobs.

Pierre, 04.12.2018 à 21:03370640
La 3 c'est du Raymond Redding, sans hésitation.La 4 c'est probablement Hergé (en tout cas, la calligraphie dans la bulle est la sienne), je ne vois l'intérêt qu'il y aurait eut à déléguer un si petit travail à De Moor.

lanjingling, 04.12.2018 à 0:42370638
Herbv :
Oui, c'est très Uderzo, la deuxième. Mais il y a aussi quelque chose dans la 3... Et si c'était un piège ? :)

Un piège, dans un journal aussi catho-tradi-bien pensant-honnête? N'as-tu pas honte d'insinuer cela ? :)
Mael :
lanjingling :
Pour le 4, seul Hergé est proposé, mais j'y sens du de Moor.

Boaf, de toute façon à cette époque ça veut dire la même chose non ? Ce ne serait de toute façon par Hergé qui l'aurait dessinée cette case (assez mal fichue d'ailleurs, du coup c'est peut-être lui et il était tout perdu ?).

Non, mais le but du jeu, c'est justement de reconnaitre le dessinateur, hein :)
Alors, Hergé, De Moor, partage du travail (crayonné, encrage, personnage, décor...)?
Mais comme ils ne proposent qu'Hergé, soit c'est du 100% lui, soit ce journal n'est pas si catho-tradi-bien pensant-honnête que cela, et Herbv aurait peut-être bien raison, plus qu'un piège, il y aurait une malhonnêteté?

Mael, 04.12.2018 à 0:09370637
lanjingling :
Pour le 4, seul Hergé est proposé, mais j'y sens du de Moor.

Boaf, de toute façon à cette époque ça veut dire la même chose non ? Ce ne serait de toute façon par Hergé qui l'aurait dessinée cette case (assez mal fichue d'ailleurs, du coup c'est peut-être lui et il était tout perdu ?).

Herbv, 03.12.2018 à 23:03370636
Oui, c'est très Uderzo, la deuxième. Mais il y a aussi quelque chose dans la 3... Et si c'était un piège ? :)

Allister Baudin, 03.12.2018 à 21:51370635
Herbv :
Uderzo, je me dis que ça pourrait être aussi la vignette 3


Bien tenté, mais il me semble qu'il y a 12 dessinateurs pour 12 vignettes et c'est à peu près certain qu'Uderzo a dessiné la 2ème.

En tout cas merci lanjingling pour cette page.

Herbv, 03.12.2018 à 19:49370634
Uderzo, je me dis que ça pourrait être aussi la vignette 3 et je dirais aussi Martin pour la 7 et Graton pour la 10. Pour la 4, j'y vois aussi plus du Bob de Moor que du Hergé.

lanjingling, 03.12.2018 à 15:00370632
Pour le 4, seul Hergé est proposé, mais j'y sens du de Moor.

lanjingling, 03.12.2018 à 14:57370631
Les certains:
1 Franquin, 2 Uderzo, 4 Hergé, 9 Tibet, 12 Wandersteen.
Sinon,
3 Reding? 10 Graton? 7 Martin? 8 Cuvelier?

lanjingling, 03.12.2018 à 14:44370630
Petit jeu: (Re)connaissez-vous vos classiques?
Pour certains, ça va, mais je dois avouer que je sèche sur les réalistes (que je n'ai jamais lus, pour la plupart, sauf Jacobs, que je ne discerne pourtant pas non plus, j'ai un peu honte.)

Mr_Switch, 30.11.2018 à 23:06370602
Pierre se fait lardeur et Allister caviardeur.

Pierre, 30.11.2018 à 22:51370601
Glotz :
Ada ou l'ardeur, ce roman que j'ai conseillé à plein de monde mais que je n'ai jamais fini ^^


C'est d'ailleurs dans l'exemplaire que tu m'as prêté, que je fais ma lecture - pour l'instant délicieuse !

Allister Baudin, 30.11.2018 à 21:35370599
Pierre :
Explications souhaitées par bullemessage !


Pas d'explication-choc, c'est juste un sujet intéressant (que je vous invite à ne pas creuser parce que je veux garder jalousement toutes les idées merveilleuses qu'on y trouve).

Glotz, 30.11.2018 à 17:15370596
Ada ou l'ardeur, ce roman que j'ai conseillé à plein de monde mais que je n'ai jamais fini ^^

lanjingling, 30.11.2018 à 10:13370594
Je veux bien être mis en copie, si bullemessage il y avait.

Pierre, 30.11.2018 à 8:14370591
Ce n'était qu'un effleurement, je n'ai pas ma pelle à la main et j'ignorais qu'il y eut un sujet, je suis un nabokoviste novice. Explications souhaitées par bullemessage !

Allister Baudin, 30.11.2018 à 2:09370589
Pierre :
"Elle souriait, rêveusement, se délectant à la pensée (d'une couleur assez karénienne) que sa disparition troublerait les gens un peu, comme l'interruption soudaine, mystérieuse, à jamais inexpliquée d'une bande dessinée dans un illustré du dimanche qu'on lit depuis Dieu sait combien d'années...".

Vladimir NABOKOV, Ada ou l'ardeur, 1969.


Ah non, on arrête tout de suite de creuser le rapport de Nabokov à la bande dessinée, svp, sujet sensible. Merci

lanjingling, 30.11.2018 à 1:38370587
Pierre :
"Elle souriait, rêveusement, se délectant à la pensée (d'une couleur assez karénienne) que sa disparition troublerait les gens un peu, comme l'interruption soudaine, mystérieuse, à jamais inexpliquée d'une bande dessinée dans un illustré du dimanche qu'on lit depuis Dieu sait combien d'années...".

Vladimir NABOKOV, Ada ou l'ardeur, 1969.

On notera dans ce court extrait comment il apparaît que l'auteur était sujet à la synesthésie.

Tout amateur de bande dessinée ne l'est-il pas un peu? Là est peut-être d'ailleurs sa spécificité, par rapport aux autres arts.

Pierre, 29.11.2018 à 20:05370582
lanjingling :
Pierre :
"Elle souriait, rêveusement, se délectant à la pensée (d'une couleur assez karénienne) que sa disparition troublerait les gens un peu, comme l'interruption soudaine, mystérieuse, à jamais inexpliquée d'une bande dessinée dans un illustré du dimanche qu'on lit depuis Dieu sait combien d'années...".

Vladimir NABOKOV, Ada ou l'ardeur, 1969.

Un subtil lobbying pour appeler à voter Altan...


Ah ah, je n'ai jamais lu Altan - même si j'aime son trait.

On notera dans ce court extrait comment il apparaît que l'auteur était sujet à la synesthésie.

lanjingling, 29.11.2018 à 19:58370581
Pierre :
"Elle souriait, rêveusement, se délectant à la pensée (d'une couleur assez karénienne) que sa disparition troublerait les gens un peu, comme l'interruption soudaine, mystérieuse, à jamais inexpliquée d'une bande dessinée dans un illustré du dimanche qu'on lit depuis Dieu sait combien d'années...".

Vladimir NABOKOV, Ada ou l'ardeur, 1969.

Un subtil lobbying pour appeler à voter Altan...

Pierre, 29.11.2018 à 19:45370580
"Elle souriait, rêveusement, se délectant à la pensée (d'une couleur assez karénienne) que sa disparition troublerait les gens un peu, comme l'interruption soudaine, mystérieuse, à jamais inexpliquée d'une bande dessinée dans un illustré du dimanche qu'on lit depuis Dieu sait combien d'années...".

Vladimir NABOKOV, Ada ou l'ardeur, 1969.

lldm, 05.11.2018 à 20:28370378
Allister Baudin :
Ni news ni potin ni scoop :

Et, hasard des découvertes, à propos des bégaiements évoqués précédemment, la troisième case de cette page de la série entre en écho avec la première case de la page de Sire postée ci-dessus (l'image me semble tellement banale qu'il me semble vain de lui chercher une origine)



Bernad Joubert ne serait certainement pas de ton avis et partirait illico en chasse pour composer un deuxième volume de "la case la plus copiée du monde"

Mr_Switch, 04.11.2018 à 15:08370368
Oui, c'est bien vu !
Tu donnes envie de lire ça, du coup :)

Allister Baudin, 03.11.2018 à 17:19370364
Ni news ni potin ni scoop :

J'ai découvert récemment que Jim Woodring (scénario) et Solano Lopez (dessin) avaient réalisé une série de comics adaptant le film Freaks de Browning, au début des années 90. Collaboration créée artificiellement par Fantagraphics, lorsque l'éditeur cherchait à se renflouer en faisant de la bd de genre. Du seul numéro que j'ai lu, je peux juste dire que le scénario de Woodring est bavard. Je suis insensible au dessin de Solano Lopez, qui est globalement assez laid, mais il y a quand même quelque chose dans celui-ci, un truc un peu abrupt, une sorte de force, que seuls les auteurs qui ont enchainé des milliers de pages sans discontinuer possèdent. Les dernières pages de Freaks profitent pleinement de cette énergie. L'intégralité de ces comics se trouve (en espagnol) ici

Et, hasard des découvertes, à propos des bégaiements évoqués précédemment, la troisième case de cette page de la série entre en écho avec la première case de la page de Sire postée ci-dessus (l'image me semble tellement banale qu'il me semble vain de lui chercher une origine):







lldm :
Allister Baudin :

Merci pour ces précisions.


Pour ces histoires de généalogies, forcément très emberlificotées quand on parle d'auteurs qui ne travaillent pratiquement que sur la référence, le pastiche, le clin d'oeil, les retours dévots sur certaines formes vintages (ce qui est le cas de Denis Sire qui lorgnait sur des trucs américains porno chic et bondage des années 60 vaguement hybridés de catalogue de motos), il y a parfois des espèces de hoquets historiques assez accidentés ; je ne peux pas ne pas voir dans les Denis Sire de cette période :

les pages, en gestation, des Désarmés de Mezzo et Pirus de cette période (dans lesquels on ne voit en général qu'une version cheap et locale de Burns et consort, ce qui me semble très généreux) :

(ni plus rigoureux au niveau du dessin - tout ça est quand même hyper laborieux -, ni moins chichiteux, ni moins vide à pleurer pour le scenario)



lldm, 31.10.2018 à 18:55370347
Allister Baudin :

Merci pour ces précisions.


Pour ces histoires de généalogies, forcément très emberlificotées quand on parle d'auteurs qui ne travaillent pratiquement que sur la référence, le pastiche, le clin d'oeil, les retours dévots sur certaines formes vintages (ce qui est le cas de Denis Sire qui lorgnait sur des trucs américains porno chic et bondage des années 60 vaguement hybridés de catalogue de motos), il y a parfois des espèces de hoquets historiques assez accidentés ; je ne peux pas ne pas voir dans les Denis Sire de cette période :

les pages, en gestation, des Désarmés de Mezzo et Pirus de cette période (dans lesquels on ne voit en général qu'une version cheap et locale de Burns et consort, ce qui me semble très généreux) :

(ni plus rigoureux au niveau du dessin - tout ça est quand même hyper laborieux -, ni moins chichiteux, ni moins vide à pleurer pour le scenario)

Allister Baudin, 31.10.2018 à 2:29370335
lldm :
Allister Baudin :
Le Claveloux est en effet une merveille, je l'ai acheté et lu avec bonheur il y a peu de temps, avant d'apprendre que Cornélius s'apprête à éditer une anthologie de cette auteur (ce qui est une excellente nouvelle). Ces histoires et d'autres sont sorties aux Etats-Unis cette année sous le titre The green hand and other stories.

Parmi les titres que j'ai relevés je n'ai lu ni les Claeys ni les Denis Sire, mais bon sang, ça a l'air atroce Denis Sire.


Denis Sire est vraiment chevillé à cette époque, le tout début des années 80, et le goût qu'on pouvait avoir pour lui parait sans doute assez incompréhensible aujourd'hui, j'imagine... Mais si on se replonge dans le "rockers" de Clerc, on lit une sorte de tendance d'époque, très tenue par "le sujet" (ça devait venir de Manoeuvre, je pense), et par une certaine forme de distorsions "rock" des corps, des attitudes, qui aura un effet jusque dans des formes plus tardives de maniérisme pop (je pense à Igort ou Torres et ce genre ce cochonneries). Le frère Floc'h de "une ville n'est pas un arbre" pourrait s'inscrire dans cette tendance formelle ; il en tirait des trucs assez intéressants, jouant assez finement aux frontières de la lisibilité (et était plus difficile que ses petits camarades sur le choix de ses scenarii).
L'esprit dit "rock", lui, (pas toujours facile à saisir si on se remet le nez dans des productions tardives comme la revue "rigolo" ou même si on se rappelle tout simplement que Margerin, dont la ringardise ahurissante devait en choquer quand même d'autres que moi dans les pages de Metal) s'est estompé dans les lignes fluides et claires des années 80 suivantes au profit d'une tendance funkie, mais le maniérisme plastique en question a eu la vie plus longue et des avatars variés (pas brillants pour la plupart).
Bon, la suite, on la connait, tout a fini par se figer dans une "ligne claire statistique", sorte de moyenne sans heurt de toutes les expériences précédentes, translucide, inoffensive, léthargique (pas la peine de donner des noms, je pense que tout le monde voit bien de quoi je cause).


Merci pour ces précisions.

Thierry, 30.10.2018 à 17:04370330
à chaque fois qu'un grincheux râlera que la BD c'est plus ce que s'était et que n'importe quel youtubeur peut se faire publier alors qu'avant, ça n'arrivait pas parce qu'on faisat de la QUALITE, monsieur, je rappelerai que le phénomène n'est pas nouveau



j'ai trouvé un extrait de cette chose qui ressemble à du sous Gotlib qui aurait mieux fait de rester au lit





avec un bel extrait



et le mec avait réussi à attirer dans ses filets des signatures comme Boucq, Dany, Walthéry ou Hardy. C'était l'époque où les auteurs dessinaient des blagues de cul pour s'amuser. Maintenant, ils dessinent des filles de Soleil aux gros seins. C'est plus classe. Et pourquoi pas de "mecs de soleil", genre les dieux du stade ?



en fait, Cyprien ne fait pas pire.
voilà, je voulais juste rappeler que c'était pas plus mieux, plus pur, plus beau avant.

lldm, 29.10.2018 à 15:59370322
Allister Baudin :
Le Claveloux est en effet une merveille, je l'ai acheté et lu avec bonheur il y a peu de temps, avant d'apprendre que Cornélius s'apprête à éditer une anthologie de cette auteur (ce qui est une excellente nouvelle). Ces histoires et d'autres sont sorties aux Etats-Unis cette année sous le titre The green hand and other stories.

Parmi les titres que j'ai relevés je n'ai lu ni les Claeys ni les Denis Sire, mais bon sang, ça a l'air atroce Denis Sire.


Denis Sire est vraiment chevillé à cette époque, le tout début des années 80, et le goût qu'on pouvait avoir pour lui parait sans doute assez incompréhensible aujourd'hui, j'imagine... Mais si on se replonge dans le "rockers" de Clerc, on lit une sorte de tendance d'époque, très tenue par "le sujet" (ça devait venir de Manoeuvre, je pense), et par une certaine forme de distorsions "rock" des corps, des attitudes, qui aura un effet jusque dans des formes plus tardives de maniérisme pop (je pense à Igort ou Torres et ce genre ce cochonneries). Le frère Floc'h de "une ville n'est pas un arbre" pourrait s'inscrire dans cette tendance formelle ; il en tirait des trucs assez intéressants, jouant assez finement aux frontières de la lisibilité (et était plus difficile que ses petits camarades sur le choix de ses scenarii).
L'esprit dit "rock", lui, (pas toujours facile à saisir si on se remet le nez dans des productions tardives comme la revue "rigolo" ou même si on se rappelle tout simplement que Margerin, dont la ringardise ahurissante devait en choquer quand même d'autres que moi dans les pages de Metal) s'est estompé dans les lignes fluides et claires des années 80 suivantes au profit d'une tendance funkie, mais le maniérisme plastique en question a eu la vie plus longue et des avatars variés (pas brillants pour la plupart).
Bon, la suite, on la connait, tout a fini par se figer dans une "ligne claire statistique", sorte de moyenne sans heurt de toutes les expériences précédentes, translucide, inoffensive, léthargique (pas la peine de donner des noms, je pense que tout le monde voit bien de quoi je cause).

Allister Baudin, 29.10.2018 à 14:01370321
* je me corrige, "cette auteure" ou "cette autrice", comme vous voulez.

Allister Baudin, 29.10.2018 à 13:57370320
Le Claveloux est en effet une merveille, je l'ai acheté et lu avec bonheur il y a peu de temps, avant d'apprendre que Cornélius s'apprête à éditer une anthologie de cette auteur (ce qui est une excellente nouvelle). Ces histoires et d'autres sont sorties aux Etats-Unis cette année sous le titre The green hand and other stories.

Parmi les titres que j'ai relevés je n'ai lu ni les Claeys ni les Denis Sire, mais bon sang, ça a l'air atroce Denis Sire.

lldm, 29.10.2018 à 12:35370316
Allister Baudin :
En effet en jetant un coup d'oeil vite-fait on découvre quelques manques concernant cette collection dans la base, je n'y ai pas vu (mais je peux avoir mal cherché) Les mécanoïdes associés & Processus de Survie de Gillon, No Man's Land de Cossu, ainsi que Bois Willys & Lisa Bay de Denis Sire, Luger et Paix I & II de Claeys et Nolan, on doit pouvoir en trouver d'autres...

Et il y a aussi de nombreux livres qui ne sont pas rattachés à la collection mais qui sont présents dans la base, comme Le petit légume qui rêvait d'être une panthère de Claveloux, Spartaco de Mattotti et The Long tomorrow & Les Vacances du Major de Moebius, qui ont eu leur premières editions dans cette collection.


effectivement ; me revient en mémoire un de ceux que je n'ai pas gardé, un collectif très inégal, "zodiaque" (ou zodiac, je ne sais plus quelle graphie avait été choisie). J'étais complètement passé à côté des Gillon (que j'associais à l'époque à mon passé ardemment désiré révolu), et je le regrette bien.
Le "Spartaco" est au bout du compte mon Mattoti préféré, auteur que j'ai enterré depuis bien longtemps. Ce retour sur la bullebase me donne des envies de relecture ; le Claveloux est une petite merveille (pourquoi cette auteure n'est pas lue et célébrée plus que ça est un grand mystère). Quand à Claeys, un des rares auteurs (sinon le seul?) intéressé par la question hyperrélaliste - jusqu'aux scenars qui "hyperréalisaient" l'Hollywood hard boiled de façon assez vaine si je m'en souviens bien), drôle de bonhomme. Quelqu'un sait ce qu'il est devenu ?

Allister Baudin, 29.10.2018 à 2:47370312
En effet en jetant un coup d'oeil vite-fait on découvre quelques manques concernant cette collection dans la base, je n'y ai pas vu (mais je peux avoir mal cherché) Les mécanoïdes associés & Processus de Survie de Gillon, No Man's Land de Cossu, ainsi que Bois Willys & Lisa Bay de Denis Sire, Luger et Paix I & II de Claeys et Nolan, on doit pouvoir en trouver d'autres...

Et il y a aussi de nombreux livres qui ne sont pas rattachés à la collection mais qui sont présents dans la base, comme Le petit légume qui rêvait d'être une panthère de Claveloux, Spartaco de Mattotti et The Long tomorrow & Les Vacances du Major de Moebius, qui ont eu leur premières editions dans cette collection.

lldm, 28.10.2018 à 15:07370305
Mael :
Tout à l'heure j'ai fait découvrir, en toute naïveté car je pensais qu'ils le savaient déjà (voire me 'lavaient appris) le jeu de mot derrière cette collection des Humano assez mythique pour certains tous (mais pas tous, croyez moi) :




J'en ai profité pour refaire un tour de ma propre collection, et je note qu'il en manque au moins deux, et pas des moindres, dans la bullebase : "Carcasses" et "John & Betty" de Didier Eberoni, dites-donc

lanjingling, 28.10.2018 à 9:12370304
beuzno :
les bulledairiens ont beaucoup de mal avec le premier degré :-)

Et la spontanéité.
Pour preuve, la collec Humanos oxebo n'est pas dans la base :)

beuzno, 27.10.2018 à 23:40370301
les bulledairiens ont beaucoup de mal avec le premier degré :-)

Mael, 27.10.2018 à 23:21370300
Tout à l'heure j'ai fait découvrir, en toute naïveté car je pensais qu'ils le savaient déjà (voire me 'lavaient appris) le jeu de mot derrière cette collection des Humano assez mythique pour certains tous (mais pas tous, croyez moi) :










Alors voilà : Pied jaloux ça ne veut rien dire mais ça fait titre classe, moderne et mystérieux alors que c'est juste une transformation en mode Almanach Vermot de Piège à loups.

lanjingling, 02.08.2018 à 15:20369561
Pas seulement de l'humour, et en fait, cela ne me trouble pas du tout, et encore moins quand je lis l'article original(le lien en bas, "medieval speech bubbles,en V.O.), basé sur des énormités.

1-"According to the description of the British Library we are looking at a group of travellers conversing in English. What the description does not mention, however, is something that is rarely seen in medieval drawings: the different parts of conversation are given the appearance of speech bubbles. "
Il a rarement vu des bulles dans les dessins du moyen-age, parce qu'il a rarement vu des dessins du moyen-age, j'ai l'impression. Un lien pour ceux que cela intéresserait, une expo de la B.N.F. sur "la BD avant la BD", ne vous arrétez pas au titre, vous y verrez de nombreux exemples de "bulles" du moyen-age.http://expositions.bnf.fr/bdavbd/arret/phylact.htm
(Par ailleurs, l'auteur de l'article fournit lui-meme plusieurs exemples de "bulles" médiévales qu'il affirme pourtant rares. Bref.)

2-"Also in parallel to modern comic books, the story that unfolds is funny and familiar."
C'est rigolo, donc c'est comme la B.D. D'ailleurs, en anglais, B.D. se dit comic book. CQFD. Je ne commente pas plus, mais ces articles seraient mieux ici

Mr_Switch, 02.08.2018 à 13:51369560
C'était de l'humour lanjinglinguien, n'en doute pas.

poypoy, 02.08.2018 à 13:47369559
Ce que peuvent dire les auteurs de l'article (vignette), qui ne sont probablement pas spécialistes en bande dessinée ne change rien à l'intérêt du document.
Avoue quand même que c'est "troublant".

lanjingling, 01.08.2018 à 18:24369555
Ce n'est pas une B.D.: on y parle d'une vignette, or, en B.D, on dit des cases.

poypoy, 01.08.2018 à 12:45369550
C'est vrai que je n'interviens plus depuis des années, mais je continue à lire.

Mr_Switch, 01.08.2018 à 12:26369549
Susceptible de relancer le débat ou non, l'exemple n'en reste pas moins intéressant, et surtout convaincant !

Il était digne que tu lui consacres un message après tant d'années de ton silence. Joie. Et merci.

poypoy, 01.08.2018 à 12:12369548
Les débats sur les débuts de la Bande dessinée sont sans fin ... voici une nouvelle pierre à l'édifice :

découverte sur un manuscrit médiéval

lanjingling, 30.07.2018 à 10:43369536
Lorsque leur créateur les délaisse, ou qu'il meurt, et qu'il ne sont pas repris, tous les personnages de B.D. ne disparaissent pas pour autant, certains, rares, s'activent dans d'autres domaines. Ainsi existe-t-il le label Crouton

lldm, 25.07.2018 à 1:05369525
Mr_Switch :
http://www.bulledair.com/index.php?rubrique=recherche-forum

Tu trouveras bien les messages d'une personne donnée. Le hic, c'est que le système de liens pour *aller vers : le message dans le sujet* ne fonctionne pas.


c'est déjà pas mal du tout ! merci beaucoup

Mr_Switch, 23.07.2018 à 22:50369516
http://www.bulledair.com/index.php?rubrique=recherche-forum

Tu trouveras bien les messages d'une personne donnée. Le hic, c'est que le système de liens pour *aller vers : le message dans le sujet* ne fonctionne pas.

lldm, 23.07.2018 à 22:32369515
Une petite question technique : est-il possible de retrouver tous les messages expédiés par un contributeur dans le forum, si possible classé par dates, et, mieux encore, serait-il possible de le faire par fils de discussion ? (Comme ils m'est arrivé plusieurs fois au cours de conversations de tirer parti de la situation pour mettre à l'épreuve des idées, voir si elles tenaient la route avec des contradicteurs, essayer de les articuler à peu près correctement, ce n'est finalement pas si rare que des débuts de travail théorique soient nés ici, j'aimerais assez à rassembler toutes ces notes).

Mael, 18.07.2018 à 15:38369480
J'ai sincèrement voulu te contacter samedi soir (c'était un rien impromptu comme bullerencontre) mais bubulle était mort snirfl.

NDZ, 18.07.2018 à 12:57369478
S'il y a encore une bullerencontre rennaise, je suis là jusqu'à la fin de semaine prochaine... et à partir du 15 août. Faites moi signe :)

lldm, 18.07.2018 à 10:59369477
Mael :

Le hasard nous ayant réuni dans un hypermarché nous avos espéré y croiser LLDM pour aller boire des sodas de subway en faisant des tours de rocade (intérieure) dans une voiture bleue nous valant des klaxons enthousiasme (nous étions à finale de coupe du monde -2h30). Haaaaa, ça aurait été bien.


Quelle vision de cauchemar... Dieu bénisse le jour où je suis parti vivre à la campagne...

Mael, 17.07.2018 à 10:15369454
Bulledair était tout cassé, sans doute une conséquence d'une bullerencontre à Paris, historique en nombre comparativement aux dernières je crois,d'une contre-bullerencontre rennaise entre Aba Sourdi et moi même.

Le hasard nous ayant réuni dans un hypermarché nous avos espéré y croiser LLDM pour aller boire des sodas de subway en faisant des tours de rocade (intérieure) dans une voiture bleue nous valant des klaxons enthousiasme (nous étions à finale de coupe du monde -2h30). Haaaaa, ça aurait été bien.

lanjingling, 11.07.2018 à 16:16369421
Je dirais même plus:), les scénarios de ses 4 albums parus chez Dupuis (et donc parus dans Spirou) sont politiquement et socialement engagés (on y parle des problèmes du tiers-monde, de néo-colonialisme, de prostitution...)
Et ce n'est pas l'air de rien, c'est très présent. Il a d'ailleurs assez fréquemment été la cible de HdP de Yann et Conrad.

Thierry, 11.07.2018 à 10:05369419
lanjingling :
Dans cette histoire vieille de plus de 30 ans, les personnages luttent contre une entreprise de lait en poudre, dont les pratiques commerciales abusives et sans scrupules provoque la mort de bébés africains.
La situation ne semble hélas pas avoir beaucoup changé, selon cette B.D. de 2018.

Jarry, j'ai l'impression que cela fait partie des tâcherons de la BD franco-belge des années 80 mais, l'air de rien, il était parfois très engagé dans ses scénarios. Il avait aussi abordé le thème du sida, par exemple.

lanjingling, 11.07.2018 à 5:49369415
Dans cette histoire vieille de plus de 30 ans, les personnages luttent contre une entreprise de lait en poudre, dont les pratiques commerciales abusives et sans scrupules provoque la mort de bébés africains.
La situation ne semble hélas pas avoir beaucoup changé, selon cette B.D. de 2018.

Herbv, 15.05.2018 à 19:01368941
Oui, ça serait le mieux pour les utilisateurs : une transmission du site à quelqu'un de confiance et motivé.

Pour être plus précis sur l'échéance du 25 mai : c'est la déclaration auprès de la CNIL du DPO (délégué à la protection des données) et il est préférable d'avoir achevé le PIA (Analyse d'impact sur la vie privée) de l'ensemble de ses données pouvant avoir un caractère personnel... Sauf que les entreprises de moins de 250 salariés ne sont pas concernées (à moins d'avoir des fichiers particulièrement sensibles ceux d'un site de vente en ligne, ou à faire du traitement de données personnels). Alors, BDParadisio, Bubulle ou les autres sites de fans de BD, ils sont vachement concernés, hein ! :)

Thierry, 15.05.2018 à 17:18368940
je crois surtout qu'Alex en a un peu plus rien à faire de BDP et que c'est en effet un bon prétexte pour retirer la prise. Il faut bien admettre que c'était devenu un vestige animé par quelques habitués. Au mieux, il pourrait transmettres les clés du forum à un tier pour en assurer la gestion. Par exemple à Laurent Colonnier.

Herbv, 15.05.2018 à 15:32368938
Ouais, ça fait vraiment excuse et on profite de l'actualité Internet pour tout arrêter en faisant moins hurler les fans. Le RGPD s'adresse en priorité, pour Internet, aux sites marchands et aux réseaux sociaux (et globalement, aux entreprises). Des infos personnelles, sur le forum de BDParadisio (est-ce qu'un forum est un réseau social au fait ?), j'ai des doutes qu'il y en ait des masses (j'ai créé mon compte il y a tellement longtemps que je ne sais plus trop ce qu'il fallait mettre, mais je n'y ai certainement pas mis mon nom, mon adresse et mon téléphone). Le coup des cookies dont l'acceptation est obligatoire (s'il y en a) est là depuis des années, et si BDParadisio ne fait pas d'argent, n'importe quel pourcentage du CA en amende, quand le CA est à 0, ben ça fait 0 :)

Et au passage, on n'est pas obligé d'être conforme pour le 25 mai, on doit s'être organisé pour l'être plus ou moins rapidement, nuance...

Glotz, 15.05.2018 à 12:38368935
Petite larme. Espérons que la raison donnée ne soit qu'un prétexte car sinon je craindrais pour un autre site de bande dessinée historique dorénavant peu fréquenté.

Thierry, 15.05.2018 à 10:59368933
fermeture définitive de BDParadisio

Pierre, 29.04.2018 à 17:56368839
lanjingling :
david t :
Pierre :
... chien (dont le nom m'échappe - ce n'est pas Berthold, car Berthold était le saint-Bernard idiot) ...


il t'échappe car il n'est dit nulle part (et il y a même un gag, quelque part, à ce sujet, mais ne demandez pas où

Ne t'inquiète pas, on tombera bien dessus un jour par hasard.

Et il y a même une explication a cela:
"BDK : Hergé avait fini par céder à la pression de ses lecteurs en avouant le prénom de Haddock. Allez-vous un jour avouer quel est le nom du chien dans le génie des alpages ?

F’Murrr : Je n'y ai jamais pensé ! Quand je vois un chien, je l'appelle "Le chien". Et je trouvais intéressant d'avoir un berger qui donnerait un nom à toutes ses brebis, mais pas à son chien ! L'anonymat du chien coïncide aussi avec le fait qu'on ne voit pas ses yeux. Il est un peu absent. Il n'est pas réellement intégré à ce monde-là. Le berger, lui, ça va… enfin, Athanase, parce que j'ai été obligé de virer le vieux !
BDK : Mais oui… Pourquoi ! ?
F’Murrr : Parce qu'il m'ennuyait ! Il devenait trop souvent le souffre-douleur. Il était toujours en retrait, spectateur des fantaisies du chien ou des brebis. Ca finissait par être déprimant ! C'est peu être ce qui s'est passé pour Franquin avec Fantasio dans les histoires de Gaston. Fantasio et Gaston finissaient par ne plus se supporter. L'agressivité entre les deux devenait de plus en plus forte. Jusqu'à son remplacement par Prunelle. C'est amusant, comme les personnages vivent malgré leurs auteurs !"

Le commentaire sur Fantasio me rappelle que F'murrr est l'auteur du premier, et un des meilleurs, Spirou vu par, "Spirella, mangeuse d'écureuils."

Ah, oui, finalement, il s'appelle bien F'murrr, et F'murr seulement par un incident stupide. Interview rvlatrice (pour moi en tout cas)
"BDK : combien de R à F'murrr ?
F’Murrr : Au début, il y avait chez Pilote un rédacteur en chef très « fonctionnaire ». Il m'a expliqué : "En français, il n'y a pas de consonne triplée" ! D’autorité, il a supprimé un R. Quand il est parti, plus personne ne m'a jamais rien dit."



Avec un peu de retard merci, je n'avais pas vu ton message. Grâce à toi j'ai donc et l'explication de l'absence de nom du chien et celle de la disparition du vieux berger.

lanjingling, 29.04.2018 à 15:54368837
Pierre :
ibnalrabin :
lanjingling :

A l'inverse, ma directrice de maitrise, vieille dame (pour moi à l'époque, elle en était à sa dernière année d'enseignement avant la retraite) qui n'avait jamais lu une B.D. de sa vie, m'avait demandé, en toute ingénuité, mais surtout curiosité et honnêteté intellectuelles, si il fallait une formation spéciale pour absorber et comprendre en même temps texte et dessin.


Je ne sais plus où j'avais lu (ici, peut-être ?) qu'un test avait été fait de tenter de faire "comprendre" des bandes dessinées à une intelligence artificielle. L'idée était (si je me rappelle bien) de lui faire lire une suite de cases puis de lui faire choisir entre plusieurs possibilités quelle case devrait être la suivante.

Eh bien cette intelligence artificielle, dont les sœurs foutent la pâtée à n'importe quel grand maître d'échecs ou de Go, était complètement infoutue d'obtenir quelque résultat que ce soit. On peut en conclure que lire une bande dessinée est nettement plus difficile que maîtriser les échecs ou le Go.

Ceci dit, je pense sincèrement que beaucoup de gens ne savent pas lire une bande dessinée, je veux dire lire vraiment. Ça demande un certain entraînement.


Très intéressant message ! Je m'aperçois que je n'avais jamais envisagé les choses ainsi. J'ai certainement appris à lire, d'abord dans les livres pour enfants, puis dans les bandes dessinées, enfin dans les livres sans images. Je me rappelle très bien que je "lisais" Tintin vers l'âge de trois ou quatre ans, sans en comprendre les textes. le petit enfant auquel on donne à lire des bandes dessinées s'auto-forme aisément à la pratique de leur lecture, sans qu'on lui en ait donné le mode d'emploi. Une analogie pourrait être opéré avec les langues étrangères qu'il est difficile de s'approprier sur le tard.

Une anecdote qui va dans le sens de cette notion de compétence: vers l'âge de douze ans je baignais littéralement dans Gaston que je lisais et relisais sans cesse. Un jour j'ai montré un album (le n° 7 ou 8) à ma grand-mère qui devait alors être âgée de 70 ans. Elle l'a parcouru, avec beaucoup de condescendance et d'incrédulité devant l'objet de ma passion. Je me rappelle précisément quel fut son commentaire en me restituant mon album: "Moui, il est vrai que ces petits personnages grotesques sont assez amusants". Après y avoir longuement réfléchi, j'ai enfin compris qu'elle considérait que les personnages représentés étaient des sortes de lutins, pour la raison qu'ils étaient dessinés (ou plutôt imprimés) petits ; elle ne parvenait à les comprendre comme la figuration de véritables êtres humains évoluant dans le monde contemporain. De fait, elle ne savait pas lire un dessin de bande dessinée.

lldm :
Mr_Switch :
Bon, puisque Pierre ouvre ce chemin. La seule personne que je connaisse admettant ne pas savoir lire la bande dessinée, et le regrettant sincèrement, était mon grand-père.
Il n'empêchait pas pour autant ses enfants de lire de la bande dessinée. Et ma grand-mère a lu les bandes dessinées qu'on lui prêtait jusqu'à la fin, à presque 90 ans.

Bref, mon aïeul est bien la seule personne que je connaisse avouant donc son incapacité à lire une bande dessinée. Il avait du mal à faire la synthèse du texte et de l'image.


J'allais faire part de mon expérience du même ordre avec ma propre mère, faisant l'aveu de ne pas savoir lire une bande dessinée. Mais elle n'a essayé de lire que les miennes. Je ne suis pas sûr que ce soit un indicateur fiable...

Puisque l'heure est aux révélations, j'y vais de la mienne. J'ai fait raconter à des élèves Chinois d'une quinzaine d'années apprenant le français une planche de Boule et Bill quasi muette. Moins de la moitié a vraiment compris ce qui arrivait dans l'historiette. Tous lisent plus ou moins des mangas, une seule a compris immédiatement, c'est à dire durant la lecture; elle dessine elle-même.
Cela dit, je pense que beaucoup de gens ne savent pas non plus regarder un film , lire un livre sans image-ce qui est donc pourtant plus facile que lire une B.D., du moins une qui se respecte elle-même-, écouter de la musique. Pourtant, ces arts ne subissent pas globalement de dédain, de mépris, de condescendance.
L'explication est vraiment complexe. Regarder du côté de Rancière éventuellement, Le spectateur émancipé ?

lanjingling, 20.04.2018 à 14:21368803
L'art de la liste en Extrême-Orient, cadeau pour Mael.

lanjingling, 14.04.2018 à 4:33368755
david t :
Pierre :
... chien (dont le nom m'échappe - ce n'est pas Berthold, car Berthold était le saint-Bernard idiot) ...


il t'échappe car il n'est dit nulle part (et il y a même un gag, quelque part, à ce sujet, mais ne demandez pas où

Ne t'inquiète pas, on tombera bien dessus un jour par hasard.

Et il y a même une explication a cela:
"BDK : Hergé avait fini par céder à la pression de ses lecteurs en avouant le prénom de Haddock. Allez-vous un jour avouer quel est le nom du chien dans le génie des alpages ?

F’Murrr : Je n'y ai jamais pensé ! Quand je vois un chien, je l'appelle "Le chien". Et je trouvais intéressant d'avoir un berger qui donnerait un nom à toutes ses brebis, mais pas à son chien ! L'anonymat du chien coïncide aussi avec le fait qu'on ne voit pas ses yeux. Il est un peu absent. Il n'est pas réellement intégré à ce monde-là. Le berger, lui, ça va… enfin, Athanase, parce que j'ai été obligé de virer le vieux !
BDK : Mais oui… Pourquoi ! ?
F’Murrr : Parce qu'il m'ennuyait ! Il devenait trop souvent le souffre-douleur. Il était toujours en retrait, spectateur des fantaisies du chien ou des brebis. Ca finissait par être déprimant ! C'est peu être ce qui s'est passé pour Franquin avec Fantasio dans les histoires de Gaston. Fantasio et Gaston finissaient par ne plus se supporter. L'agressivité entre les deux devenait de plus en plus forte. Jusqu'à son remplacement par Prunelle. C'est amusant, comme les personnages vivent malgré leurs auteurs !"

Le commentaire sur Fantasio me rappelle que F'murrr est l'auteur du premier, et un des meilleurs, Spirou vu par, "Spirella, mangeuse d'écureuils."

Ah, oui, finalement, il s'appelle bien F'murrr, et F'murr seulement par un incident stupide. Interview rvlatrice (pour moi en tout cas)
"BDK : combien de R à F'murrr ?
F’Murrr : Au début, il y avait chez Pilote un rédacteur en chef très « fonctionnaire ». Il m'a expliqué : "En français, il n'y a pas de consonne triplée" ! D’autorité, il a supprimé un R. Quand il est parti, plus personne ne m'a jamais rien dit."

lanjingling, 13.04.2018 à 16:58368748
Ce n'est pas de la B.D., je ne suis même pas certain (faudra que je vérifie) qu'il y ait une seule page de B.D. dedans. Et comme il est pourtant dans la bullebase, il faut absolument inclure aussi "le petit tarot de f'murr" paru chez futuropolis,chef d'oeuvre, paru chez un mythique éditeur de B.D qui plus est.


Quant au Génie des Alpages, jusqu'au numéro 5, ils ne sont pas de F'MURRR, mais bien de F'MURR (comme écrit sur la couverture) (F'murr, comme "le chat Murr", ai-je appris suite au décès de l'auteur).
J'ai aussi appris que F'murr n'était pas Alpin, mais Parisien, comme moi, qu'il y a fréquenté le même lycée que moi, et que tous deux avons une forte affinité pour les Alpes drômoises et leurs moutons (et chèvres); c'est la raison pour laquelle j'avais acheté l'album en vignette lors de sa sortie. Cela ne le rend que plus cher à mon coeur.

lanjingling, 08.04.2018 à 12:25368711
Merci. Ce n'est donc pas un coup bas de la censure chinoise, une réplique tordue aux nouvelles taxes des Etats-Unis :)

Pages : 1 - 2 - 3 - 4 - 5

retour forum

bordure
coin bordure coin